Sommaire

Le botulisme est une maladie rare mais grave, généralement provoquée par une intoxication alimentaire. En cause, une bactérie qui se développe dans des aliments sous-vide et produit une toxine, dont la présence dans notre organisme peut entraîner la mort.

Le botulisme alimentaire peut devenir un problème de santé publique lorsqu'un grand nombre de personnes est empoisonné à partir d’une seule source alimentaire contaminée. Il est donc important de connaître cette affection. Suivez le guide.

Botulisme : une maladie bactérienne rare mais sérieuse

7 types de bactéries responsables du botulisme

Le microbe responsable du botulisme est une bactérie, Clostridium botulinum, qui produit une toxine très puissante affectant le système nerveux et entraînant des paralysies musculaires. Dans les cas les plus sévères, qui concernent 5 à 10 % des patients touchés, la maladie peut conduire au décès.

La bactérie du botulisme :

  • vit naturellement dans le sol et dans l'eau ;
  • se développe dans des environnements dépourvus d'oxygène ;
  • existe sous 7 types différents, désignés par les lettres A à G, dont 4 affectent l'homme.

Symptômes et traitement du botulisme

Après la contamination, les symptômes de la maladie apparaissent progressivement. Ils se traduisent successivement par :

  • Des troubles d'ordre digestif : nausées, vomissements et diarrhée.
  • Une atteinte neurologique, qui se manifeste :
    • au niveau oculaire par des problèmes d'accommodation, une vision floue, des paupières tombantes ;
    • des difficultés pour déglutir, des troubles de l'élocution, une  sécheresse buccale, une faiblesse musculaire générale ;
    • en l'absence de traitement, et dans les formes d'intoxication massive, par une atteinte des muscles respiratoires, entravant le fonctionnement des poumons.

Une anti-toxine, qui contrecarre les effets de la substance bactérienne peut être administrée, mais seulement si l'intoxication est rapidement détectée. Les malades sont hospitalisés et placés sous assistance respiratoire. La guérison complète est longue et nécessite plusieurs semaines, voire quelques mois.

Trois formes de botulisme

Le botulisme peut revêtir trois formes différentes : le botulisme alimentaire, le botulisme infantile et le botulisme par blessures.

Botulisme alimentaire

L'affection se produit après la consommation d'aliments mal conservés, qui contiennent des toxines émises par le microbe. Il peut s'agir :

  • de conserves, à base de viandes ou de légumes, réalisées à la maison et qui présentent un défaut de stérilisation ;
  • plus rarement, de produits industriels réfrigérés sous-vide.

Même si aucune bactérie vivante n'est ingérée, les symptômes apparaissent, soit quelques heures, soit plusieurs jours après la contamination. Si plusieurs personnes ont partagé un plat contaminé par des toxines botuliques, elles présentent généralement la même atteinte. Il n'existe en revanche aucun cas de transmission d'homme à homme : la maladie n'est pas contagieuse.

Botulisme infantile

Il concerne les enfants de moins d'un an. Les bactéries se développent dans leur système digestif, profitant d'une flore intestinale qui n'exerce pas encore son effet protecteur optimal. Elles produisent alors leur redoutable toxine.

La contamination se produit par l'ingestion ou l'inhalation de spores bactériennes. Clostridium botulinum fait effectivement partie de la famille des bactéries capables de sporuler : lorsque l'environnement dans lequel elles se trouvent devient défavorable, elles se transforment en une structure ronde très résistante. Et lorsque les conditions le permettent, elles redeviennent actives. Les spores entrent dans l'organisme après ingestion de poussière par exemple. Elles peuvent également être présentes dans le miel, c'est pourquoi il est recommandé de ne pas l'intégrer à l’alimentation des tout-petits.

Les symptômes caractéristiques sont : la constipation, la difficulté à téter, à pleurer, à maintenir la tête et, dans les formes les plus graves, une insuffisance respiratoire.

Botulisme suite à une blessure

La bactérie peut enfin, dans de rares cas, coloniser une plaie et sécréter sa toxine, qui se propage dans l'organisme par l'intermédiaire de la circulation sanguine.

Informez-vous sur les intoxications alimentaires grâce à nos contenus !