Maladie de Raynaud homéopathie

Sommaire

Au niveau des extrémités, votre peau change facilement de couleur dès qu’il fait froid, pour passer du rosé au banc ? Vous ressentez des fourmillements ou un engourdissement ? Il s’agit vraisemblablement de la maladie de Raynaud.

Pour en soulager les effets, l’homéopathie peut être une alliée. On vous en dit plus.

Qu'est-ce que la maladie de Raynaud ?

La maladie de Raynaud porte le nom du médecin français, Maurice Raynaud, qui en a décrit le premier les manifestations en 1862 :

  • C’est un trouble de la circulation du sang qui survient au froid et qui affecte les extrémités, comme les doigts, les orteils, le nez, ou encore les oreilles.
  • Les extrémités deviennent froides, insensibles et parfois douloureuses, tandis que la peau change de couleur.
  • C’est une pathologie bénigne dans la plupart des cas.

Exposé au froid, le corps réagit naturellement et immédiatement :

  • Les vaisseaux sanguins irriguant les extrémités du corps réduisent leur diamètre, on parle de vasoconstriction.
  • La circulation est ralentie, ce qui explique la sensation de froid.
  • Le sang est envoyé en priorité vers les organes vitaux (le cœur, le cerveau ou encore les poumons).

Chez les personnes atteintes de la maladie de Raynaud, cette réaction au froid est excessive :

  • Les nerfs contrôlant le resserrement des vaisseaux sanguins sont particulièrement sensibles, et la vasoconstriction n’est pas normale.
  • La réaction est plutôt brutale, on parle de spasme.

Maladie et syndrome de Raynaud : deux pathologies à ne pas confondre

C’est un peu différent de souffrir de la maladie de Raynaud ou du syndrome de Raynaud. Les deux atteintes ont des symptômes communs mais des origines différentes :

  • La maladie de Raynaud : elle survient au froid et est la forme primaire de la pathologie, c’est la forme la plus fréquente (90 % des cas). Elle survient le plus souvent chez les 15-25 ans. Les symptômes sont légers : désagréables mais sans danger pour les vaisseaux.
  • Le syndrome de Raynaud : c’est la forme secondaire, plus rare et plus grave que la maladie de Raynaud. En cause, des maladies atteignant les vaisseaux sanguins, par exemple la sclérodermie, l’utilisation de machines comme les marteaux piqueurs, ou la prise de certains médicaments. Le syndrome de Raynaud apparaît en général autour de 40 ans.

Maladie et syndrome de Raynaud : traitement des symptômes par homéopathie

Il n’y a pas de traitement définitif de la maladie de Raynaud, mais il existe tout de même des moyens de diminuer la fréquence des crises et de se protéger du froid.

Notons aussi que les personnes atteintes de la maladie de Raynaud ont rarement besoin de médicaments, les symptômes étant bénins.

Pour les symptômes de la maladie et du syndrome de Raynaud, voici les traitements homéopathiques généralement recommandés :

  • secale cornutum ;
  • camphora ;
  • sepia officinalis ;
  • pulsatilla ;
  • lachesis mutus ;
  • agaricus muscarinus.

Pour approfondir le sujet :

Ces pros peuvent vous aider