Saignements de nez répétitifs

Sommaire

Un saignement de nez est souvent sans gravité. Mais lorsqu'il survient fréquemment, il est utile d'en parler à son médecin traitant, qui pourra déterminer s'il est lié à une pathologie sous-jacente.

Pourquoi des saignements de nez surgissent fréquemment chez certaines personnes? Faut-il s'inquiéter ? Notre article est là pour répondre à vos questions !

Saignements de nez répétitifs : bénins ou plus sérieux ?

L'épistaxis désigne un saignement qui provient des fosses nasales, extériorisé par une narine ou les deux. Elle est généralement bénigne, liée à une lésion d'une zone appelée la tâche vasculaire de Kiesselbach Escat, fortement irriguée par des vaisseaux sanguins, suite à un grattage par exemple.

Le saignement est alors faible, au goutte à goutte, limité à une seule narine et n'a pas d'impact sur l'état de santé du patient. Ce type d'épistaxis est fréquente chez les jeunes enfants.

Lorsque ces saignements se répètent fréquemment, sont particulièrement abondants, et concernent les deux narines, il est important de rechercher leurs causes. Certaines pathologies peuvent effectivement entraîner l'apparition de ce symptôme, seul ou accompagné d'autres manifestations.

Certains signes physiques témoignent du caractère plus sérieux d'un saignement de nez :

  • une modification de la fréquence cardiaque ou de la pression artérielle ;
  • une transpiration excessive ;
  • une pâleur du visage.

Quelles sont les causes possibles des saignements répétitifs ?

Hypertension artérielle

L'hypertension artérielle (HTA) est une affection courante, dont la fréquence augmente avec l'âge, à 65 ans, elle concerne environ 40 % de la population. Elle correspond à une pression excessive du sang exercée sur les artères et favorise la survenue d'accidents cardiovasculaires.

Cette maladie est souvent silencieuse, et de nombreuses personnes en souffrent sans en être conscient. Pourtant, une prise en charge médicale permet d'assurer une meilleure évolution de la maladie. Ainsi, lorsqu'un saignement de nez apparaît chez une personne de plus de 50 ans, il est très utile de contrôler ce paramètre, les épistaxis pouvant avoir une valeur prémonitoire quant à l’apparition prochaine d’une HTA.

Troubles de la coagulation

Certaines maladies, comme l'hémophilie ou la maladie de Von Willebrand, sont liées à un déficit en facteurs de coagulation dans le sang. Elles sont ainsi sujettes à des saignements spontanés, qui peuvent survenir au niveau du nez.

La prise de certains médicaments, qui fluidifient le sang, peut produire des effets similaires. Il s'agit notamment :

  • de l'aspirine ;
  • des anti-coagulants, prescrits par exemple aux personnes immobilisées suite à une fracture, pour empêcher la formation de caillots dans le sang.

La survenue d'une épistaxis peut dans ce cas indiquer que la posologie prescrite est trop importante.

Saignements de nez dus à une tumeur

Des tumeurs, qui se développent au niveau du nez ou des sinus, peuvent provoquer des écoulements de sang. Il peut s'agir :

  • de tumeurs bénignes : polype, angiome ou fibrome nasopharyngien ;
  • de tumeurs malignes, comme le "cancer des menuisiers", maladie professionnelle touchant les personnes qui inhalent régulièrement de la poussière de bois, en particulier exotique, sur une longue période.

Saignements de nez et infection

Rhinite et sinusite causent respectivement une inflammation de la muqueuse du nez et des sinus qui peut entraîner de petits saignements. Ces derniers cessent alors dès que l'infection est enrayée.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider