Sommaire

Une maladie sous-jacente ou une simple insuffisance alimentaire, et vous pouvez avoir ce que l’on appelle une crise d’acétone.

Quels sont les symptômes associés ? Comment assurer une bonne prise en charge ? On vous dit tout.

Crise d’acétone : comment se définit-elle ?

L’acétonémie, plus communément appelée crise d’acétone, se caractérise par une accumulation de corps cétoniques par les cellules de l’organisme. Celles-ci ne sont plus capables de les éliminer :

  • ces substances sont produites à partir des graisses de l’organisme dans le foie, quand le corps ne dispose pas d’assez de glucides comme source d’énergie ;
  • normalement, ils sont éliminés par les reins dans les urines ;
  • quand ils sont produits en excès, les corps cétoniques passent dans la circulation sanguine ;
  • le pH sanguin s’acidifie : on parle d’acidocétose.

Symptômes d'une crise d'acétone

La crise d’acétone se manifeste de plusieurs manières. Citons :

  • des nausées et des vomissements ;
  • des douleurs au niveau de l’abdomen ;
  • des maux de tête ;
  • une haleine ayant l’odeur caractéristique de pomme aigre ;
  • ou encore une perte d’appétit.

Crise d’acétone : quelles en sont les causes ?

La crise d’acétone peut ne témoigner d’aucune pathologie sous-jacente et être simplement due à une alimentation insuffisante : un repas manqué ou un jeûne prolongé par exemple.

Elle peut aussi être le signe de maladies sous-jacentes qu’il convient de repérer afin de les traiter le mieux possible :

  • Une infection, comme une otite, une rhino-pharyngite, une gastro-entérite.
  • Une hyperglycémie liée à un manque d’insuline : celle-ci n’assure pas son rôle de faire entrer le glucose dans les cellules pour qu’il soit utilisé comme source d’énergie. Attention, cela peut être le signe d’un diabète.

Traitement d'une crise d'acétone

Afin de faire en sorte que les corps cétoniques cessent de s’accumuler dans la circulation sanguine et que les cellules fonctionnent sans avoir à consommer de graisses :

  • Il convient de fournir à l’organisme une source d’énergie : des glucides, autrement dit du sucre (de petites quantités de boissons sucrées).
  • Le médecin peut aussi vous prescrire de l’insuline.
  • Bien sur, si la crise d’acétone est le résultat d’une maladie existante comme une infection, il convient de traiter la pathologie directement.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider