Sommaire

Souvent mentionné lorsqu'il se rompt, l'anévrisme est une malformation encore mal connue du grand public.

Problème multi-factoriel et présentant des dangers pour la santé contrastés selon ses caractéristiques (taille, localisation), faisons le point sur l'anévrisme, ses causes, ses symptômes et ses traitements.

Différents types d'anévrisme

L'anévrisme se caractérise par la dilatation d'une partie d'un vaisseau sanguin, le plus souvent d'une artère.

À un endroit fragilisé de l'artère et sous la pression sanguine, se forme une excroissance souvent en forme de ballon ou de sac, ou le sang s'accumule.

Il existe différentes localisations d'anévrisme :

  • L'anévrisme de l'aorte abdominal : c'est un gonflement ou une dilatation d'une partie de l'aorte qui traverse l'abdomen.
  • L'anévrisme intra-crânien : très dangereux car il peut provoquer un accident vasculaire cérébral fatal, l'anévrisme du cerveau concerne les artères cérébrales, est souvent localisé à la base du cerveau.
  • L'anévrisme cardiaque, fréquemment situé au niveau du ventricule gauche. Ce type d'anévrisme se forme souvent à la suite d'un infarctus du myocarde.
  • L'anévrisme des artères périphériques : au niveau par exemple des artères poplitées (jambes et pieds).
  • L'anévrisme de l'aorte ascendante ou thoracique : la localisation aortique est cette fois au niveau supérieur du trajet de l'aorte, à son niveau compris entre le cœur et la naissance des vaisseaux supra-thoraciques.

Anévrisme : causes et facteurs de risque

Il existe plusieurs causes menant à la formation d'anévrismes, parmi elles on trouve :

  • des origines héréditaires : il existe des faiblesses congénitales favorisant la formation d'anévrismes ;
  • certaines maladies : le risque d'anévrisme est plus élevé chez des patients présentant une polykystose rénale héréditaire, un syndrome d'Ehlers-Danlos, un syndrome de Marfan ou une dysplasie fibromusculaire ;
  • l'athérosclérose : le dépôt de graisse sur les parois des artères en obstruant celles-ci peut favoriser la formation d'un anévrisme.

Il existe également de nombreux facteurs de risque cardio-vasculaires pouvant favoriser l'apparition d'anévrismes, comme par exemple :

  • le tabagisme ;
  • une hyper-cholestérolémie ;
  • le diabète ;
  • une obésité morbide ;
  • un régime alimentaire à teneur élevée en lipides ;
  • une hypertension artérielle.

Anévrisme : quels symptômes ?

On parle d'anévrisme "non rompu" lorsque le sac ou l'excroissance du vaisseau est stable.
Les anévrismes intracrâniens ou abdominaux non rompus ne présentent généralement pas de symptômes mais on peut tout de même ressentir les symptômes suivants :

  • des maux de tête localisés ;
  • une paralysie de certains nerfs crâniens ;
  • une vision double ;
  • une pupille dilatée ;
  • des douleurs autour des orbites ou des douleurs siégeant à l'intérieur et derrièreles yeux ;
  • des douleurs abdominales ou lombaires.

Souvent découverts de manière fortuite lors d'un autre examen, les anévrismes lorsqu'ils se rompent peuvent présenter un grave danger vital et exiger une conduite d'urgence afin de les traiter eu mieux.

Complications et traitements de l'anévrisme

La rupture d'un anévrisme provoque donc l’éclatement du sac ou ballon formé. Il peut rompre de manière imprévisible et ainsi provoquer une hémorragie intra-crânienne (dans le cas d'anévrismes cérébraux) ou bien abdominale.

Dans le cas d'un anévrisme cérébral, le sang qui se répand dans le cerveau provoque un gonflement de celui-ci (la boîte crânienne étant inextensible) et il convient d'agir extrêmement rapidement.

On pourra diagnostiquer les pulsations des plus gros anévrismes abdominaux en effectuant une palpation de la partie supérieure de l'abdomen.

Pour tous les anévrismes (suspectés ou avérés), un médecin prescrira des examens comme :

  • l'échographie ;
  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ;
  • la tomodensitométrie (TDM).

Lors d'une rupture d'anévrisme, il est nécessaire de pratiquer une intervention chirurgicale d'urgence : l'anévrisme est alors remplacé par un greffon synthétique ou refermé par d'une agrafe.

Il existe trois formes de traitements des anévrismes :

  • le traitement chirurgical ;
  • le traitement endovasculaire ;
  • le traitement hybride (chirurgical et endovasculaire).

Ces techniques consistent toutes à arrêter l'hémorragie, à refermer l'anévrisme et à poser une prothèse qui empêchera la réouverture de l'anévrisme.

Devant tout symptôme inhabituel et qui persiste, ou toute suspicion d'anévrisme, consultez immédiatement votre médecin traitant ou appeler le 15.

Approfondissons ce sujet ensemble :

Ces pros peuvent vous aider