Sommaire

Si la maladie de Raynaud est le plus souvent bénigne, dans 10 % des cas elle peut révéler une pathologie plus grave appelée « syndrome de Raynaud ». Si les symptômes sont souvent les mêmes, les causes sont tout autres.

Zoom sur cette pathologie, pour mieux apprécier sa gravité.

Symptômes du syndrome de Raynaud

Le syndrome de Raynaud est la forme secondaire, plus rare et plus grave que la maladie de Raynaud.

Cependant, maladie et syndrome se traduisent par les mêmes symptômes, tels que :

  • une entrave brutale de la circulation des artérioles des doigts : les vaisseaux sanguins irriguant les extrémités du corps réduisent leur diamètre, on parle de "vasoconstriction" ;
  • une sensation de froid aux extrémités : orteils, doigts de la main, parfois nez et bouche ;
  • une sensation de doigt mort, pâle ou bleuissant, refroidi et douloureux (due au manque d'oxygénation des extrémités) ;
  • une sensation de fourmillements, d'engourdissement et de doigts pulsatiles.

Si la maladie de Raynaud est une pathologie bénigne dans la plupart des cas et n'a en général pas de cause précise, il n'en va pas de même avec le syndrome de Raynaud qui est lié, quant à lui, à des causes bien spécifiques.

Causes du syndrome de Raynaud

Les causes du syndrome de Raynaud sont en général liées à certaines maladies ou traitements comme :

  • la sclérodermie : une maladie auto-immune de la peau caractérisée par son durcissement et son épaississement ;
  • la polyarthrite rhumatoïd ;
  • le lupus ;
  • le prise de bêta-bloquants.

Mais on a constaté que l'apparition du syndrome (appelé aussi « phénomène de Raynaud ») pouvait survenir à la suite d'expositions professionnelles aux vibrations au cours de le manipulation de certains outils comme :

  • les scies à chaîne ;
  • les marteaux-piqueurs ;
  • les marteaux perforateurs pneumatiques ;
  • les perforatrices de roches ;
  • les meuleuses.

Syndrome de raynaud : qui est concerné ?

Contrairement à la maladie de Raynaud, qui est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes et apparaît le plus souvent vers la trentaine, le syndrome de Raynaud touche majoritairement :

  • les personnes autour de la quarantaine ;
  • 95 % des patients atteints d'une sclérodermie ;
  • les travailleurs en milieu professionnel exposés à des machines rotatives et vibrantes.

Traitements du syndrome de Raynaud

Après un examen clinique et un interrogatoire, le médecin pourra prescrire :

  • une radiographie des mains et des pieds ;
  • une capillaroscopie : avec un microscope, le médecin examinera les vaisseaux et les capillaires (petites artères) des doigts ;
  • une prise de sang, qui pourra détecter les anticorps de certaines maladies auto-immunes à l'origine du syndrome.

Pour en savoir plus :

  • Les troubles circulatoires affectent une grande partie de la population française. Face à l'inconfort qu'ils suscitent, et aux risques de complications, il est important de reconnaître les symptômes associés afin de les prendre en charge rapidement.
  • Des picotements dans les jambes, les chevilles qui gonflent, des varices qui se dessinent… Voici quelques signes témoignant d'une mauvaise circulation sanguine des jambes.
  • L'eczéma variqueux est un eczéma qui touche les personnes adultes et les personnes âgées. On fait le point.

Ces pros peuvent vous aider