Sommaire

Vous montrez des signes ou des symptômes d’arythmie (trouble de la fréquence cardiaque) ? Vos battements du cœur sont rapides ? Vous avez des étourdissements ou même des pertes de connaissance inexpliqués ? Il est peut-être bon de suivre l’évolution des battements cardiaque et le moniteur Holter est la solution.

On vous en dit plus sur ce dispositif.

Holter : principe

Le Holter ou moniteur Holter désigne un dispositif portatif silencieux qui permet d’enregistrer de manière continue les battements cardiaques :

  • Il mesure la fréquence et le rythme cardiaque.
  • L’enregistrement est effectué en général sur une période de 24 heures, et parfois de 48 heures.
  • Des électrodes sont placées sur le thorax du patient et celles-ci sont reliées par un câble au boîtier à porter à la ceinture ou en bandoulière.
  • Le patient peut facilement vaquer à ses occupations quotidiennes normales et note ses faits et gestes, les éventuelles douleurs qu’il ressent, ou encore les changements de son rythme cardiaque.

L’enregistrement permet :

  • de détecter des anomalies du rythme cardiaque ;
  • de modifier, d’ajuster un traitement médicamenteux ;
  • de lier l’activité cardiaque à certains symptômes ressentis par un patient ;
  • ou encore de vérifier, chez les porteurs de stimulateur cardiaque, le bon fonctionnement du dispositif.

L’appareillage est placé par le cardiologue à son cabinet. Il n’y a pas de risque, ni de douleur ressentie.

Holter : quelles informations fournit-il ?

Une fois les 24 ou 48 heures passées, le moniteur est retiré et le médecin peut établir un diagnostic en analysant les données enregistrées. Il peut alors mettre en évidence de nombreuses anomalies ou troubles du rythme cardiaque. Citons notamment :

  • une accélération des battements cardiaques, appelée tachycardie ;
  • une diminution des battements du cœur, nommée bradycardie ;
  • une angine de poitrine ;
  • un infarctus ;
  • une ischémie cardiaque ;
  • ou encore un problème dans la contraction de l’oreillette ou du ventricule.

Pour aller plus loin :

  • L’arrêt cardiaque est une urgence médicale majeure. Comment le définit-on ? Comment le reconnaître ? Et que faire en cas d’arrêt cardiaque ? On vous guide.
  • Les souffles au cœur sont la majorité du temps bénins mais peuvent aussi être le signe d’une atteinte plus grave. On vous en dit plus.
  • En cas d’arrêt cardiaque, les chances de survie s’amenuisent rapidement. Il faut pratiquer un massage cardiaque. Comment faire ? On vous guide étape par étape.

Ces pros peuvent vous aider