Sommaire

Les cellules et les tissus de l’organisme sont en proie à de multiples atteintes. La nécrose en est une.

Elle peut être suivie par la régénération des cellules ou des tissus concernés ou par leur arrêt fonctionnel. On vous en dit plus.

Nécrose : qu’est-ce que c’est ?

La nécrose est un état pathologique qui désigne la mort d’une cellule ou d’un tissu organique :

  • Il s’agit d’une mort anormale et non programmée. La nécrose diffère de l’apoptose, qui désigne la mort programmée d’une cellule.
  • C’est le résultat d’une absence de sucre (le carburant des cellules) et d’oxygène (le comburant des cellules).
  • Si elle concerne les organes vitaux comme le cœur ou le cerveau, le tissu cesse de fonctionner et n’est pas remplacé. Les tissus nécrosés prennent, de manière générale, une couleur noire.
  • Par contre, si elle concerne la peau ou encore le tissu osseux, alors ils peuvent se régénérer.
  • Si elle se répand trop, elle peut être mortelle (citons le cas de la gangrène ou la septicémie). En cause : une infection, un traumatisme, certaines toxines (venins, médicaments…) ou encore la toxicomanie.

Différents types de nécrose

Il existe différents types de nécrose :

  • La nécrose ischémique, ou nécrose de coagulation : elle survient dans les situations de brûlures et d’infarctus, quand les tissus sont en asphyxie. Elle est caractérisée par un arrêt de la circulation sanguine, dû à la présence d’un caillot sanguin ou d’un bouchon. Le noyau des cellules nécrosées disparaît et le cytoplasme coagule. Au final, les cellules sont réduites à des silhouettes.
  • La nécrose caséeuse : il s’agit du type de nécrose caractéristique de la tuberculose (maladie infectieuse causée par un microbe, Mycobacterium tuberculosis, qui se loge le plus souvent dans les poumons). Ce type de nécrose forme une matière blanche ou grisâtre, grumeleuse et friable.
  • La nécrose de liquéfaction : elle résulte de la digestion des cellules mortes lors d’infections bactériennes ou fongiques. Se forme une masse de liquide visqueux. Ce type de nécrose est associé à la formation de pus, un liquide jaunâtre.
  • La nécrose fibrinoïde : elle concerne les parois des vaisseaux sanguins, et apparaît lors de maladies à caractère immunitaire, comme le lupus érythémateux disséminé ou la périartérite noueuse. Dans la partie nécrosée de la paroi, on trouve un mélange de fibrine, mais aussi d’immunoglobulines et de complexes antigènes-anticorps.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider