Sommaire

Les hémorragies cérébrales concernent près de 30 000 personnes chaque année. Ce sont des épanchements de sang dans le cerveau provoqués par la rupture d'un vaisseau cérébral. Si les causes de ces hémorragies sont variables, le facteur de risque le plus important est lié à une hypertension non traitée. L'hémorragie cérébrale est une véritable urgence qui doit être rapidement prise en charge. Explications.

Quelles sont les causes des hémorragies cérébrales ?

Favorisées donc par la rupture d'un vaisseau, les hémorragies cérébrales peuvent avoir de multiples causes :

Comment se manifestent les hémorragies cérébrales ?

Les hémorragies cérébrales sont souvent caractérisées par des symptômes très violents, comme des céphalées insoutenables ou des pertes de connaissance. En fonction du vaisseau cérébral touché, l'épanchement de sang peut être plus ou moins important. Le risque majeur réside dans le fait que la pression dans la cavité crânienne peut augmenter et altérer les fonctions cérébrales, voire provoquer le décès. Les hémorragies cérébrales surviennent souvent chez les sujets âgés et hypertendus.

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • des manifestations neurologiques, comme des céphalées atroces et brutales ;
  • des manifestations gastriques, comme des vomissements ou des nausées ;
  • des troubles de la conscience ou de la vigilance ;
  • des paralysies, comme des hémiplégies.
Lire l'article Ooreka

Comment diagnostique-t-on une hémorragie cérébrale ?

Tout symptôme violent et d'apparition brusque, comme des céphalées avec perte de connaissance doit faire craindre une hémorragie cérébrale. L'examen au scanner permet de différencier un accident ischémique (arrêt de la perfusion d'une artère) d'une hémorragie cérébrale. Une angio-IRM peut être pratiquée s'il existe un doute de malformation d'un vaisseau.

Lire l'article Ooreka

Hémorragies cérébrales : quel traitement ?

Hémorragie cérébrale : la chirurgie pas systématique

Si la chirurgie peut s'avérer incontournable dans certains cas, elle n'est pas conseillée systématiquement, étant donné la complexité des opérations sur le cerveau. Si l'hémorragie est due à un très gros hématome, qui peut compresser le cerveau, il doit alors être opéré d'urgence.

Hémorragie cérébrale : surveillance obligatoire

Le traitement est avant tout symptomatique : on fait en sorte de faire descendre la tension si elle est trop élevée. Toutes les fonctions du patient doivent être étroitement surveillées de près :

  • fonction métabolique (glycémie...) ;
  • fonction cardiorespiratoire ;
  • fonction digestive.

Hémorragie cérébrale : une prévention essentielle

La majeure partie des hémorragies cérébrales étant dues à des hypertensions non traitées, il est important de se faire dépister très tôt en surveillant régulièrement sa tension. En cas d'hypertension avérée, des anti-hypertenseurs seront prescrits. Un régime alimentaire adapté sera mis en place et la pratique d'un sport recommandée.

Ces pros peuvent vous aider