Sommaire

La cyanose est un symptôme clinique qui se traduit par une coloration bleue au niveau de la peau et des muqueuses. Due à une perturbation au niveau du sang, la cyanose peut être centrale ou périphérique selon la cause et la localisation. Faisons le point pour tout savoir sur la cyanose : définition, cause, conséquences et prise en charge.

Qu'est-ce que la cyanose ?

Le symptôme de cyanose désigne l'apparition d'une coloration bleue sur la peau et/ou les muqueuses. Cette coloration est due à une altération du sang, et plus particulièrement à un problème au niveau de l’hémoglobine. Présente au sein des globules rouges, cette molécule est nécessaire à la bonne oxygénation de l'organisme en permettant le transport de l'oxygène du système respiratoire vers les différents tissus de l'organisme. Le phénomène de cyanose survient lorsque le taux en hémoglobine désoxygénée devient trop important dans le sang, soit une concentration supérieure à 5 grammes par décilitre de sang.

Quelle est la cause d'une cyanose ?

L'augmentation des taux en hémoglobine désoxygénée peut avoir plusieurs origines. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on distingue deux types de cyanoses : la cyanose centrale et la cyanose périphérique.

Qu'est-ce que la cyanose centrale ?

Par définition, la cyanose centrale affecte l’ensemble de l’organisme. On en distingue plusieurs types selon l'origine de la cyanose :

  • Cyanose centrale d’origine pulmonaire : elle peut être provoquée par une pneumonie, une insuffisance respiratoire aiguë ou chronique, un syndrome de détresse respiratoire de l’adulte, un asthme bronchique, une embolie pulmonaire ou encore une obstruction des voies respiratoires.
  • Cyanose centrale d’origine cardiaque : elle peut être provoquée par un œdème pulmonaire, un choc cardiotonique (une défaillance de la pompe cardiaque), ou encore des malformations cardiaques congénitales comme un shunt droite-gauche.
  • Cyanose centrale ayant pour origine une méthémoglobinémie : la méthémoglobinémie correspond à un taux sanguin trop élevé de méthomoglobine, une forme spécifique d’hémoglobine qui ne permet pas d’assurer le transport de l'oxygène.

Qu'est-ce que la cyanose périphérique ?

Contrairement à la cyanose centrale, la cyanose périphérique constitue une forme de cyanose localisée. Elle est généralement due à une baisse locale de la perfusion sanguine, mais peut également être provoquée par une diminution du flux sanguin veineux. Ces phénomènes peuvent avoir pour origine :

  • Une origine interne, notamment lors de cyanose périphérique d'origine cardiaque ou dans le cadre du phénomène de Raynaud qui se traduit par un arrêt temporaire de la circulation sanguine ;
  • Une origine externe, par exposition au froid par exemple.

Quelles sont les conséquences d'une cyanose ?

Une cyanose constitue un signe d’hypoxémie, c'est-à-dire une diminution de la quantité d’oxygène dans le sang. Si la cyanose peut être de nature bénigne (sans gravité pour la santé), certaines peuvent être à l'origine de pathologies plus graves et nécessitant une prise en charge immédiate. En effet, l’hypoxémie peut se développer et entraîner une hypoxie, c'est-à-dire une diminution de l’oxygène apportée aux tissus, ainsi qu’une tachycardie, c'est-à-dire une accélération du rythme cardiaque.

Quelle est la prise en charge d'une cyanose ?

Le diagnostic d'une cyanose

Une cyanose peut être diagnostiquée par examen clinique. Pour confirmer le diagnostic et identifier la cause, des examens complémentaires sont souvent réalisés.

Le traitement d’une cyanose

Certaines cyanoses ne nécessitent aucun traitement car elles ne présentent aucun risque pour la santé. Si la cyanose nécessite une prise en charge médicale, le traitement dépend du type et de l'origine de la cyanose diagnostiquée. Le traitement consiste avant tout à traiter l'origine d'une cyanose et à prévenir la survenue de complications pour la santé.

Ces pros peuvent vous aider