Sommaire

Perte partielle de l'activité motrice volontaire d'une moitié du corps, l'hémiparésie se distingue de l'hémiplégie par son degré de sévérité moindre. Paralysie légère qui peut parfois évoluer vers une réelle hémiplégie, découvrons ensemble les causes de la survenue de l'hémiparésie et les façons de la traiter dans la suite de notre article.

Hémiparésie : définition

Puisqu'elle est provoquée par une cause originelle, l'hémiparésie n'est pas une maladie mais un symptôme (à l'instar de l'hémiplégie). Elle correspond à un déficit moteur partiel de l'hémicorps, c'est-à-dire de la moitié du corps (droit ou gauche).

Il s’agit donc d’une sorte d’hémiplégie : paralysie, plus ou moins complète, atteignant la moitié du corps due à une lésion des centres nerveux commandant les mouvements, au niveau du cerveau.

Différentes causes liées à l'hémiparésie

L’origine de l'hémiparésie dépend le plus souvent de la survenue :

Symptômes de l'hémiparésie

L'hémiparésie peut se produire du côté droit ou gauche du corps, ou seulement sur une partie du membre inférieur, du membre supérieur, ou de la face. En pratique, le trouble moteur (de la mobilité), est souvent associé a un trouble de la sensibilité. Ces signes sont souvent associés à d'autres signes cliniques, comme l'aphasie, la dysarthrie, des troubles visuels, des troubles de la déglutition, des opacités fonctionnelles, ou des troubles de l'érection.

Certaines séquelles de l'atteinte hémiparétique peuvent subsister :

  • La spasticité : elle est définie par une raideur des muscles atteint par l’hémiparésie. Elle entraîne chez les enfants une croissance ralentie voire une différence parfois importante de mesure entre les deux hémicorps. Elle peut également causer des crampes musculaires.
  • Le pied en équin : autrement appelé pied-bot. Il s’agit d’une déformation du pied causée par la spasticité. Le pied est en extension forcée et repose sur le sol par son extrémité antérieure. Cela entraîne une boiterie parfois importante chez les enfants ou une mauvaise posture générant d’autres pathologies dorsales.
  • Une difficulté de préhension : la raideur des muscles entraînant parfois l'impossibilité d'ouvrir la main notamment chez les enfants.

Traitement en cas d'hémiparésie

Dans la plupart des cas d'hémiparésie, il n’existe aucun traitement curatif, car une fois que la cause est survenue (AVC par exemple), les effets sont irréversibles. Les traitements de l'hémiparésie consisteront donc en un traitement de confort, de ré-apprentissage notamment pour les enfants et passeront par :

Devant tout symptôme anormal ou perte accrue de sensibilité, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou bien directement les urgences.