Sommaire

L’aorte abdominale est un gros vaisseau de l’abdomen d’où naissent tous les vaisseaux à destination des organes intra-abdominaux. Vous avez de l’athérome ? Votre médecin traitant vous a parlé d’un anévrisme ? Autant de maladies qui concernent l’aorte abdominale. Voyons ici quelques conseils permettant de prendre soin de ces vaisseaux.

Aorte abdominale : définition

L’aorte abdominale correspond à la portion de l’aorte située en dessous du diaphragme, cette large paroi musculaire tendue entre la cage thoracique et l’abdomen. L’aorte est la plus grosse artère de l’organisme. Elle naît dans le ventricule gauche du cœur, fait une crosse au dessus de celui-ci avant de plonger verticalement dans l’abdomen. En son extrémité inférieure, l’aorte se divise en deux branches que sont les artères iliaques à destination des membres inférieurs.

La portion thoracique de l’aorte s’étend de la crosse aortique jusqu’au diaphragme. Du diaphragme aux artères iliaques, c’est l’aorte abdominale. De l’aorte abdominale naissent toutes les artères transportant le sang oxygéné vers les organes de l’abdomen.

Les branches de l’aorte abdominale sont les suivantes :

  • le tronc cœliaque irriguant le foie, l’estomac, la rate, le duodénum et le pancréas ;
  • les artères mésentériques supérieure et inférieure, principalement à destination des intestins ;
  • les artères rénales ;
  • les artères gonadiques vers l’appareil reproducteur.

Comme toute artère, l’aorte est sensible à différents facteurs qui abîment sa paroi.

Athérome : pathologie de l'aorte abdominale

L’athérome, accumulation de corps gras au sein de la paroi artérielle, fragilise le vaisseau. Les artères de gros calibres comme l’aorte abdominale y sont particulièrement sensibles. Voici ici quelques conseils afin de le prévenir.

Bilan cholestérol pour prévenir l'athérome

Si votre bilan cholestérol est perturbé, consultez votre médecin traitant afin de discuter d’un régime alimentaire ou d’un traitement. Les objectifs standards concernant le bilan cholestérol sont les suivants :

  • Triglycérides < 2 g/L, non considérés comme facteur de risque isolément.
  • LDL-cholestérol < 1,60 g/L.
  • HDL-cholestérol > 1,40 g/L.

Athérome et taux de sucre

Le deuxième paramètre biologique à surveiller est le taux de sucre avec une glycémie à jeun < 1,26 g/L. Si vous êtes diabétique, visez un objectif d’HbA1c (qui permet de déterminer le taux de glycémie) à 6,5 %.

Surveillez également votre tension artérielle grâce à un suivi médical régulier. L’objectif d’une bonne tension artérielle est posé à moins de 140/90 mmHg.

Anévrisme de l’aorte abdominale

Il arrive parfois que les parois d’un vaisseau fragilisé se dilatent sur une portion de sa longueur : c’est l’anévrisme (défini comme une dilatation à plus d’une fois et demie le diamètre initial. Le risque d’un anévrisme évolué est sa rupture). Le vaisseau le plus fréquemment touché est l’aorte abdominale.

Les principaux facteurs de risque de l’anévrisme sont l’âge, l’hérédité, l’athérome et le tabac. L’anévrisme ne donne en général pas de symptômes. Il est souvent découvert au cours d’une visite chez le médecin généraliste ou bien d’un examen d’imagerie.

Certains anévrismes restent quiescents (= inactifs) pendant plusieurs années, d’autres ont une croissance régulière. C’est la surveillance par échographie qui permet de prendre une décision :

  • < 50-55 mm de diamètre : pas d’indication chirurgical, poursuite de la surveillance ;
  • > 50-55 mm de diamètre : traitement chirurgical avec pose d’une prothèse endo-vasculaire.

Ce sont les gestes simples d’une hygiène de vie au quotidien qui prennent soin de votre santé et notamment de vos artères.