Chute bébé

Écrit par les experts Ooreka

Même devant une chute d'apparence bénigne, il est recommandé de consulter un médecin.

Certaines chutes peuvent être très graves :

Chute de bébé : vigilance dès les premiers mois de la vie

Lors des premiers mois de la vie, bien que le bébé se mobilise peu, il n'est pas à l'abri d'accidents malencontreux, comme une chute.

  • Chez le très jeune enfant, la majeure partie des incidents ont lieu sur la table à langer.
  • Lors des moments de change, les parents doivent redoubler d'attention et être vigilants.

Lorsque le bébé est allongé sur la table à langer, il faut veiller à :

  • ne pas le laisser seul,
  • garder une main posée sur son ventre lorsqu'on cherche du matériel (coton, couche, etc.),
  • prendre le bébé avec soi, lorsqu'on répond au téléphone ou lorsqu'on va ouvrir à quelqu'un.

Des risques majorés avec l'âge

La mobilité grandissante du bébé augmente les dangers pour lui.

Les jeunes enfants, qui ont en général l'esprit aventurier, prendront plaisir à grimper sur les chaises, canapés, escaliers, etc.

Attention, les fenêtres également, constituent un terrain dangereux pour les jeunes explorateurs.

Que faire en cas de chute de votre bébé ?

Il faut distinguer les différents types de chute.

Chute bénigne du bébé : pas de gravité

La chute bénigne du bébé est sans facteur de gravité.

  • Par exemple, l'enfant tombe de sa hauteur, se cogne légèrement.
  • S'il reste conscient, appliquez une poche de glace ou un gant froid sur la contusion.

À noter : ne posez jamais des glaçons ou de la glace directement au contact de la peau. Il est conseillé de la recouvrir d'un linge quelconque : gant, serviette, afin d'éviter les engelures.

L'application de pommade, à base d'arnica, permettra de réduire les bosses et également de soulager l'enfant.

Facteurs de gravité lors d'une chute : vomissement, évanouissement...

Certains signes sont révélateurs et indiquent aux parents que la chute est plus grave que suspectée.

Il faut emmener le bébé aux urgences au plus vite si le bébé :

  • perd connaissance quelques instants,
  • vomit,
  • devient somnolent ou présente des troubles du comportement, etc.

À l'hôpital, il sera examiné par un médecin, qui diagnostiquera (ou pas) un traumatisme crânien.

À noter : environ la moitié des cas de chute chez le nourrisson entraîne des traumatismes crâniens plus ou moins graves.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique