Crise cardiaque

Écrit par les experts Ooreka

La crise cardiaque met directement en jeu le pronostic vital : devant une forte douleur thoracique, appelez directement les secours (15 SAMU).

Un malaise cardiaque est forcément inquiétant.

Il peut être révélateur d'une pathologie sous-jacente, c'est parfois l'un des signes de la crise cardiaque.

Crise cardiaque : dysfonctionnement du coeur

Le cœur agit comme une « pompe », au sein de l'organisme : il propulse le sang à travers tout le corps.

Lors d'une crise cardiaque, les artères principales (coronaires) se bouchent :

  • le sang ne passe plus,
  • et les tissus du muscle cardiaque commencent à se nécroser (ils « meurent »).

Certains facteurs ont une incidence au quotidien, sur le fonctionnement du cœur et vont augmenter les risques de développer des anomalies cardiaques :

  • une alimentation riche,
  • l'âge,
  • la sédentarité (le fait de peu se mobiliser, de ne pas pratiquer de sport),
  • le tabagisme,
  • le surpoids.

Symptômes de la crise cardiaque

La douleur est un des symptômes majeurs de la crise cardiaque : douleur thoracique intense, « en étau », qui irradie dans le bras gauche, parfois même jusqu'à la mâchoire.

D'autres signes y sont associés :

  • nausées, vomissements,
  • dyspnée (difficulté à respirer),
  • forte angoisse,
  • pâleur, sueurs, etc.

Dans certains cas, la douleur est absente et seuls les signes associés peuvent constituer les symptômes.

À noter : on distingue la crise cardiaque de l'angine de poitrine. Dans le cas de l'angine de poitrine, la douleur thoracique disparaît lorsque la personne est mise au repos. Ce n'est pas le cas lors d'une crise cardiaque.

Devant une victime de crise cardiaque : que faire ?

Devant toute douleur thoracique, il est important de prévenir le SAMU (15), puis :

  • allonger la victime, penser à lui surélever les jambes
  • rester auprès d'elle et la rassurer jusqu'à 'arrivée des secours
  • l'aider à prendre son traitement s'il y en a un qui est prescrit.

En cas d'arrêt cardiaque, il faut débuter la réanimation cardio-pulmonaire en pratiquant 2 insufflations pour 30 compressions.

Attention ! La réanimation ne doit être pratiquée que par une personne qualifiée.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
PE
philippe etes

defibrillateur maintenance reglementation | servicesecom defibrillateur

Nouvel expert

AS
aurélie schwartz

assistante de direction

Expert

BB
boris bembinoff

consultant-associé | consult & co

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique