Crise d’épilepsie

Écrit par les experts Ooreka

Face à une crise d'épilepsie, prévenez immédiatement le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers).

La crise d'épilepsie est une forme grave de malaise, comme le coma éthylique.D'autres types de malaise sont en revanche moins graves : l'évanouissement, le malaise vagal et l'hypoglycémie.

Crise d'épilepsie : une maladie neurologique

La crise d'épilepsie est l'un des symptômes de la maladie épileptique.

Le cerveau humain est le siège de la transmission des informations des cellules aux muscles, aux organes, etc. Ces informations sont transmises par le biais d'un influx nerveux, qui se traduit sous forme de stimuli électriques.

L'activité électrique du cerveau est mesurable.

L'épilepsie est une maladie qui provoque des dysfonctionnements au niveau de cette activité.

La maladie se traduit par des crises convulsives (tremblements), communément appelées crises d'épilepsie.

Bon à savoir : en France, on dénombre entre 500 000 et 600 000 personnes touchées par l'épilepsie, dont la moitié a moins de 20 ans.

Tremblements, yeux révulsés, parfois évanouissement

Une crise d'épilepsie (dites crise tonico-clonique) dure de quelques secondes à quelques minutes : le malade n'a pas du tout conscience de ce qui se passe.

Pendant la crise, le malade est soudain pris de tremblements importants : ce sont des convulsions.

Les tremblements peuvent concerner une partie du corps : visage, bras... ou le corps tout entier.

Ce signe peut être accompagné de signes physiques variables :

  • pertes d'urines,
  • yeux révulsés,
  • perte de connaissance, etc.

Chez les enfants, les crises d'épilepsie peuvent parfois se manifester différemment : paralysie faciale voire hémiplégie, absence pendant une quinzaine de secondes dans 10 % des cas, hallucinations dans 60 % des cas.

Réagir pendant la crise d'épilepsie : conseils

Une crise d'épilepsie peut être impressionnante.

L'objectif principal, lors d'une crise, est de protéger la victime.

Pendant la crise, il faut d'abord veiller à ce que la personne ne se blesse pas, en éloignant tous les objets risquant de la blesser à proximité.

Le secouriste veillera ensuite à :

  • rester auprès de la personne ;
  • ne pas essayer de la maintenir immobile ou, au contraire, de la déplacer ;
  • dégager les voies aériennes (desserrer les ceintures, cravates, cols de chemises...) ;
  • placer un morceau de tissu dans la bouche de la victime (pendant les crises, il est fréquent que les malades se mordent la langue) ;
  • placer la personne en position latérale de sécurité ;
  • appeler les secours (15 ou 18) ;
  • rester auprès de la personne après la crise.

À noter : après une crise d'épilepsie, il est fréquent que la personne souffre d'une légère perte de mémoire ; elle reste désorientée quelques minutes.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique