Déflagration

Écrit par les experts Ooreka

En cas de catastrophe ou d'accident, il n'est pas toujours simple de savoir comment réagir.

Voici ce qu'il faut faire en cas :

La déflagration : un souffle provoqué par une explosion

La déflagration est entraînée par l'explosion d'un gaz.

  • Cette explosion crée un souffle qui se déplace à grande vitesse : c'est une déflagration.
  • Le déplacement de ce souffle peut provoquer des dégâts conséquents sur sa trajectoire.
  • En fonction de l'intensité de l'explosion, un souffle peut s'étendre sur plusieurs kilomètres.

Des effets dangereux : chutes, plaies, blast, lésions, etc.

Il est dangereux d'être exposé à une déflagration :

  • la déflagration peut projeter la personne vers le sol
  • elle peut entraîner des plaies plus ou moins profondes (dues notamment à la projection de débris).

Les blasts sont une autre conséquence des déflagrations :

  • ce sont des traumatismes liés à la proximité d'une augmentation soudaine de pression,
  • ils causent des lésions tympaniques ou pulmonaires dues au bruit créé lors de la détonation.

Des effets de combustion peuvent également avoir lieu, causant des brûlures plus ou moins graves aux victimes.

À noter : après l'accident, la personne peut exposée peut également se retrouver en état de choc.

En cas de déflagration : les mesures à prendre

Si l'accident est prévisible (rarement le cas), précipitez-vous dans un abri, en sous-sol, sinon :

  • fermez portes, fenêtres et volets,
  • éloignez-vous des fenêtres pour éviter les bris de verre.

Mais en général, les déflagrations sont causées de manière accidentelle : elles sont difficiles à prévoir.

En présence de victimes :

  • évaluez les constantes vitales (vérifiez la présence d'un pouls et si la personne respire),
  • soignez les plaies.

Agir selon l'état de la victime de la déflagration

Voici quelques conseils de prise en charge des victimes d'une déflagration :

  • si la victime est consciente ou en état de choc, ne présentant pas de lésions apparentes, conduisez-la à l'hôpital,
  • si la victime est inconsciente, prévenez les secours (téléphonez au 15 : SAMU, au 18 : pompiers ou au 112 : urgences européennes),
  • si la victime respire, l'installer en position latérale de sécurité,
  • si elle ne respire pas, la réanimer.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique