Sommaire

Une hémorragie interne doit être soignée dans un cadre hospitalier : prévenez au plus vite les secours en appelant le 15 (SAMU), 18 (pompiers).

L'hémorragie interne est une urgence vitale, tout comme une hémorragie externe, par exemple en cas de membre sectionné.

Hémorragie interne : des saignements intériorisés

L'hémorragie est un écoulement important de sang artériel ou veineux.

Cet écoulement peut être :

  • extériorisé : à l'extérieur du corps ;
  • ou intériorisé : à l'intérieur du corps.

Dans le cas d'une hémorragie interne, l'écoulement de sang se fait à l'intérieur du corps : il n'est donc pas visible à l'oeil nu.

Les hémorragies internes ont souvent lieu après :

  • un choc (accident de la route) ;
  • ou un traumatisme (rupture d'anévrisme, accident vasculaire cérébral, etc.).

Des symptômes indicateurs d'hémorragie interne

Certains signes cliniques peuvent permettre de détecter l'hémorragie interne :

  • apparition d'une pâleur importante ;
  • tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque) ;
  • pouls filant (difficile à percevoir) ;
  • augmentation de la fréquence respiratoire ;
  • état anxieux, sueurs, etc.

Hémorragie interne : prendre en charge une victime

Devant ce tableau clinique :

  • alertez les secours ;
  • installez la victime confortablement :
    • l'allonger à plat sur le sol et surélever ses jambes ;
    • si la personne est très gênée pour respirer, l'installer en position demi-assise ;
  • surveillez ses constantes vitales.

Enfin, restez auprès de la victime jusqu'à l'arrivée des secours.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider