Intoxication au gaz

Écrit par les experts Ooreka

En cas d'intoxication au gaz, prévenez rapidement les secours : téléphonez au 15 (SAMU), 112 (urgences européennes) ou au 18 (pompiers).

Les cas d'intoxication sont fréquents et peuvent être de différentes natures :

Intoxication au gaz : un accident de la vie quotidienne

De nombreux cas d'intoxication au gaz sont constatés chaque année.

En cause, les gaz utilisés notamment pour les gazinières usuelles, majoritairement butane et propane.

  • Ils émettent une odeur reconnaissable, contrairement au monoxyde de carbone (CO) qui est inodore et responsable de la majeure partie des accidents.
  • Lors d'émissions importantes, les gaz inhalés intoxiquent l'organisme en se fixant sur l'hémoglobine et remplacent progressivement l'oxygène, qui n'est alors plus diffusé dans le corps des victimes.
  • S'installe ainsi une asphyxie progressive.

Ce type d'intoxication peut entraîner des malaises, mais surtout être mortelle.

Les signes d'intoxication qui doivent vous alerter

Les signes avant-coureurs d'une intoxication par le gaz sont les suivants :

  • maux de tête,
  • somnolence,
  • vertiges, malaises,
  • tachycardie,
  • nausées, vomissements, etc.

Éviter l'intoxication au gaz par la prévention

Afin de prévenir ce type d'accidents, de simples mesures sont à mettre en place chez soi.

D'abord, il est indispensable d'entretenir régulièrement ses appareils de chauffage : la visite d'un professionnel une fois par an est obligatoire pour les chaudières au gaz.

Pensez à aérer régulièrement les pièces de la maison pour éviter l'accumulation de gaz en cas de fuite.

Victime d'intoxication au gaz : une prise en charge rapide

Devant un cas d'intoxication :

  • coupez l'alimentation de l'appareil concerné,
  • aérez la pièce et si possible quittez les lieux,
  • prévenez les secours (15 : SAMU, 18 : pompiers ou 112 : urgences européennes),
  • n'allumez pas de briquet ou d'allumette.

Agissez selon l'état de la victime :

  • si la victime est consciente, restez auprès d'elle et emmenez-la vers une fenêtre afin de faciliter l'oxygénation, jusqu'à l'arrivée des secours,
  • si la victime est inconsciente, vérifiez ses constantes vitales (respiration, présence du pouls) :
  • si elle respire, installez-la en position latérale de sécurité,
  • si elle ne respire pas, pratiquez les techniques de réanimation cardio-pulmonaire si vous avez reçu une formation pour cela.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
jean pierre povigna

maintien au domicile handicap incontinence hygiène | diffusion medicale réseau providom hartmann

Nouvel expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Expert

JP
julia perez

rédactrice web spécialisée | orliance-studio

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique