/ / /

Malaise cardiaque : que faire

/

Douleur dans la poitrine

Douleur dans la poitrine

Sommaire HAUT

Malaise cardiaque

Écrit par les experts Ooreka

Devant un malaise cardiaque, prenez toujours l'avis d'un médecin. Devant une forte douleur thoracique, appelez directement les secours (15 SAMU ou 18 pompiers).

Les malaises cardiaques sont forcément inquiétants.

Ils peuvent être révélateurs d'une pathologie sous-jacente et entraînent parfois une crise cardiaque.

Malaise cardiaque : plusieurs raisons possibles

Le cœur agit comme une « pompe », au sein de l'organisme.

Il propulse le sang à travers tout le corps.

Les dysfonctionnements du cœur peuvent avoir des raisons diverses :

  • le cœur fatigue et bat plus lentement (bradycardie, insuffisance cardiaque) : la fonction de pompe n'est plus efficace et le corps, notamment le cerveau, n'est plus suffisamment irrigué,
  • la fonction de pompe n'est pas optimale : pour compenser, le cerveau commande au cœur de battre plus vite (tachycardie),
  • le rythme cardiaque est anarchique ou n'est pas régulier (arythmie).

Des facteurs favorisant le malaise cardiaque

Certains facteurs ont une incidence au quotidien sur le fonctionnement du cœur. Ils vont augmenter les risques de développer des anomalies cardiaques :

  • une alimentation riche en graisses et en sel,
  • l'âge,
  • la sédentarité (le fait de peu se mobiliser, de ne pas pratiquer de sport),
  • le tabagisme,
  • le surpoids.

Malaise cardiaque : les signes révélateurs

Lors d'un malaise cardiaque (malaise vagal, angine de poitrine, crise cardiaque...), la personne peut présenter différents signes :

  • vertiges, troubles de l'équilibre (possibilité de chute),
  • nausée, vomissement,
  • dyspnée (difficulté à respirer),
  • tachycardie ou bradycardie,
  • arythmie,
  • pâleur, sueurs, etc.

Douleur poitrine : crise cardiaque ou angine de poitrine ?

Lorsqu'une douleur dans la poitrine est associée, on envisagera deux cas de figure : l'angine poitrine et la crise cardiaque.

Dans le cas de l'angine de poitrine :

  • la douleur est localisée au niveau du sternum (douleur aiguë, constrictive qui irradie vers le bras et l'épaule gauche),
  • elle cède lorsque la personne est mise au repos ou prend son traitement antiangineux (dérivés nitrés : ex Natispray).

Dans le cas d'une crise cardiaque :

  • la douleur peut s'étendre jusque dans le bras gauche et même la mâchoire,
  • elle est accompagnée de nausées, vomissements, sueurs, angoisse, impression de mort imminente.

Attention ! La crise cardiaque est une urgence vitale : appelez immédiatement les pompiers (18) ou le SAMU (15).

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Prendre en charge une victime de malaise cardiaque

Devant toute douleur thoracique, il est important de prévenir le SAMU (15).

On privilégiera toujours l'hypothèse d'une crise cardiaque.

L'entourage peut ensuite apporter son assistance au malade :

  • allonger la victime et penser à lui surélever les jambes,
  • rester auprès d'elle et la rassurer jusqu'à l'arrivée des secours,
  • l'aider à prendre son traitement s'il en existe un qui est prescrit.

En cas d'arrêt cardiaque (si on est formé) :

  • débuter la réanimation cardio-pulmonaire, jusqu'à la reprise de la respiration où l'arrivée des secours,
  • pratiquer deux insufflations pour 30 compressions.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
dr hédi belhoula

méd. gle, méd. de famille, homéo, phyto, mct | cabinet médical

Expert

BB
boris bembinoff

consultant-associé | consult & co

Expert

CJ
christine joannais

consultante formatrice coach

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique