Sommaire

Sauf dans quelques cas précis, il n'est pas utile d'appeler les secours en cas de malaise vagal.

Le malaise vagal est une forme fréquente de malaise, c'est une sorte d'évanouissement.

Parmi les formes plus sévères de malaises, on trouve :

Malaise vagal : un malaise fréquent

Le malaise vagal est fréquent.

Il est provoqué par une baisse brutale :

  • de la tension artérielle,
  • et du rythme cardiaque.

Cette chute de la tension est provoquée suite à une stimulation du nerf vague, aussi appelé système parasympathique, qui a une action régulatrice sur le cœur : il ralentit son activité.

La personne subit un étourdissement passager qui se traduit généralement par une chute.

 

Qu'avez-vous pensé de la vidéo ?

 

Des causes identifiées : stress, choc, etc.

Ce type de malaise est provoqué par des situations variables :

  • appréhension importante,
  • choc émotionnel,
  • forte chaleur,
  • stress important, etc.

Réagir devant un malaise vagal : quelques conseils

Devant un malaise vagal, il suffit de rester auprès de la victime et s'assurer qu'elle a bien récupéré.

Les conséquences de ce genre de malaise sont rarement dramatiques et se règlent en quelques minutes.

Habituellement, la victime reprend spontanément et rapidement connaissance.

Si ce n'est pas le cas :

  • laissez la victime allongée sur le sol,
  • surélevez ses jambes (à l'aide d'une chaise ou d'un tabouret),
  • restez auprès d'elle jusqu'à son réveil.

Appel des secours : dans certains cas précis

En cas de malaise vagal, il est rare d'avoir besoin de prévenir les secours.

On ne le fera que si :

  • la victime tarde à reprendre conscience,
  • la victime (pour une raison quelconque) devient inconsciente,
  • la victime souffre de diabète ou d'une pathologie cardiaque et ne se « réveille » pas.

Dans ces cas précis, appelez le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers).

Lire l'article Ooreka