Médecin traitant

Écrit par les experts Ooreka

En cas de doute sur votre santé, le médecin traitant est le premier interlocuteur à privilégier avant d'aller voir un spécialiste.

Dans certains cas, il est nécessaire de s'adresser immédiatement aux urgences médicales ou encore à un centre anti-poison.

Médecin traitant : un choix « obligatoire »

Depuis juillet 2005, le choix du médecin balise le parcours de soin des patients.

  • Il conditionne les remboursements de soins par la Sécurité sociale.
  • Le médecin traitant doit être désigné et déclaré à l'organisme de santé.
  • Si vous consultez un spécialiste (ophtalmologue, gastro-entérologue, cardiologue, etc.), il est préférable d'avoir été adressé par votre médecin traitant, afin de percevoir un remboursement optimal.

À noter : la loi de modernisation du système de santé, publiée au Journal officiel du 27 janvier 2016, instaure le choix d'un médecin traitant pour les enfants de 0 à 16 ans.

Attention ! En cas de pathologie aiguë et de symptômes répétés (tremblements, douleurs diffuses ou localisées, etc.), consultez votre médecin traitant.

Symptômes et diagnostic : le rôle du médecin traitant

Le médecin traitant, lors de la consultation effectuée en cabinet, va déterminer la pathologie liée aux symptômes ressentis par le patient.

Il est donc conseillé de le consulter en cas de :

  • douleurs aiguës : maux de ventre, céphalées, douleurs dans la poitrine ;
  • douleurs chroniques : douleurs répétées selon des périodes variables ;
  • malaises répétés : évanouissements fréquents, vertiges, etc. ;
  • nausées, vomissements répétés ;
  • douleurs intenses après une chute ;
  • aggravation d'une plaie : rougeurs, suintements ;
  • toux productive ;
  • fièvre prolongée.

Attention ! Cette liste n'est pas exhaustive.

Selon les symptômes, le médecin traitant déterminera un diagnostic et prescrira un traitement adapté, l'hospitalisation ou la consultation d'un spécialiste. Il a donc un rôle primordial dans la prise en charge des pathologies et en santé publique.

Des formalités simplifiées

Les formalités entérinant l'accord entre le patient et le médecin sont très simples.

  • Il suffit au patient de remplir un formulaire stipulant son choix, qui sera ensuite paraphé par le médecin.
  • Afin de faciliter ce choix, il est possible de se rapprocher de la CPAM qui fournit sur demande une liste des médecins présents sur le secteur d'habitation.
  • La relation soignant/soigné (relation de confiance) prend une part importante dans ce choix.

À noter : le médecin choisi peut refuser d'être médecin traitant. Par contre, il a une obligation de soins auprès des patients.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique