Sommaire

La noyade est une urgence vitale : appelez immédiatement les urgences.

La noyade peut survenir en cas d'accident ou bien d'hydrocution.

Noyade : l'une des principales causes de décès d'enfants

Classée parmi les premières causes de mortalité infantile due aux accidents, la noyade est un accident dont l'issue est souvent tragique.

Environ 1 000 personnes se noient chaque année en France, en majorité des enfants de moins de 6 ans. Toutefois, en 2018, rien qu'entre le 1er juin et le 30 août, on avait déjà recensé 2 255 noyades (1 169 noyades accidentelles, 109 noyades intentionnelles et 977 d’origine encore indéterminée) entraînant 492 décès ! La majorité de ces décès (77 %) a lieu en piscine privée familiale.

La prudence est donc de mise aux abords de la plage, de la piscine et autres points d'eau. Les enfants ne sont pas les seules victimes de noyade : la vigilance doit être la même pour tous.

Prévention antinoyade : plusieurs solutions

Depuis la loi du 3 janvier 2003, les particuliers ont l'obligation de sécuriser les abords de leur piscine (clôture et/ou système d'alarme) afin de protéger au mieux les enfants et prévenir les accidents.

D'autres méthodes de prévention :

  • ne laissez jamais un enfant seul près de l'eau ;
  • expliquez aux enfants en âge de comprendre les dangers de l'eau ;
  • équipez-les de bouées et de brassards ;
  • baignez-vous en même temps qu'eux.

Pour ce qui est des adultes :

  • tenez compte de votre forme physique ;
  • baignez-vous dans des zones surveillées et rentrez progressivement dans l’eau (le risque de malaise par hydrocution est d’autant plus grand si l’eau est froide ou après une longue exposition au soleil) ;
  • évitez les repas trop copieux et la consommation l’alcool avant et pendant la baignade.

En cas de noyade : secours et sauvetage de la victime

Prévenez immédiatement les secours, en appelant le 15 (SAMU), le 18 (pompiers),  le 112 (urgences européennes) ou le 114 (numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants, accessible par SMS, fax, l’application « Urgence 114 » ou le site internet www.urgence114.fr).

Mettez la victime hors de danger

Pendant ce temps :

  • repêchez la victime ;
  • sortez-la de l'eau ;
  • allongez-le sur le sol ;
  • vérifiez ses fonctions vitales.

Vérifiez ses fonctions vitales

Pour vérifier que la personne respire :

  • posez une main sur son front, une autre sous son menton ;
  • faites basculer délicatement la tête en arrière ;
  • approchez votre visage de la bouche et écoutez les bruits de la respiration ;
  • observez également si sa poitrine se soulève.

PLS ou réanimation : selon l'état de la victime

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • la victime respire : placez-la en position latérale de sécurité et restez à côté d'elle jusqu'à l'arrivée des secours ;
  • la victime est en arrêt respiratoire : pratiquez les techniques de réanimation en faisant une insufflation toutes les dix secondes.
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider