Sommaire

Alerter les secours le plus rapidement possible, lorsque vous découvrez une victime : appelez le SAMU en composant le 15, le 112 ou le 114 (numéro d’appel d’urgence pour les sourds et malentendants, accessible par SMS, fax, l’application « Urgence 114 » ou le site internet www.urgence114.fr).

La maîtrise des premiers soins permet de réagir dans certaines situations critiques :

Une pratique à effectuer seulement si nécessaire

Le secouriste, devant toute victime, doit savoir rapidement évaluer les causes de l'accident, l'état de conscience ou d'inconscience.

Il évalue ensuite :

  • les fonctions respiratoires (la victime respire ou ne respire pas) ;
  • et la fonction cardiaque.

Notez que la loi n° 2020-840 du 3 juillet 2020 a créé le statut de citoyen sauveteur. Il concerne « quiconque porte assistance de manière bénévole à une personne en situation apparente de péril grave et imminent » (article L. 721-1 du Code de la sécurité intérieure). Ce statut de collaborateur occasionnel du service public permet au citoyen sauveteur d’être exonéré de toute responsabilité civile lorsqu'il résulte un préjudice du fait de son intervention (sauf en cas de faute lourde ou intentionnelle de sa part).

Dans le cas où la personne est en arrêt respiratoire ou en arrêt cardiaque, on va pratiquer les techniques de réanimation.

2 techniques de réanimation

Ces techniques de réanimation ne doivent être pratiquées que par des personnes qualifiées.

Si elles sont mal réalisées, elles peuvent mettre la victime en danger.

Réanimation : la technique du bouche-à-bouche

La personne doit être allongée sur le sol, sur un plan dur.

Placez ensuite une main sous le menton, une deuxième sur le front et faites basculer doucement la tête en arrière : cela permet de libérer les voies aériennes :

  • vérifiez qu'il n'y a pas de corps étrangers ;
  • soufflez deux fois dans la bouche de la victime (placez votre bouche autour de celle de la personne) ;
  • entre chaque insufflation, attendre que la poitrine de la personne se replace.

Soufflez toutes les 10 secondes, jusqu'à ce que la personne reprenne sa respiration ou jusqu'à l'arrivée des secours (si la personne a toujours un pouls).

Les techniques de réanimation cardiaque

Voici comment procéder :

  • se placer à genoux à côté de la victime ;
  • placer ses deux mains (l'une posée à plat, la deuxième par-dessus) ;
  • les bras doivent être tendus ;
  • appuyer avec le talon de la main (compression).

Il faut alterner des séries de 30 compressions pour 2 insufflations, jusqu'à reprise de la circulation ou jusqu'à l'arrivée des secours.

Ces méthodes permettent de sauver quotidiennement de nombreuses vies humaines.

Attention ! Les personnes pratiquant cette technique devront avoir suivi une formation de premiers secours.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider