Soigner une plaie

Écrit par les experts Ooreka

Nettoyer, désinfecter, panser.

La maîtrise des premiers soins permet de réagir dans certaines situations critiques :

Soigner une plaie est primordial, afin de favoriser une cicatrisation optimale. Une suture peut être nécessaire en cas de plaie dont les berges sont éloignées ou pour des raisons esthétiques. Ce geste ne peut être réalisé que dans une structure médicalisée adaptée.

À noter : au moindre doute, contactez un service médical d'urgence pour évaluer la gravité de la plaie et les mesures à mettre en place.

Évaluer la gravité de la plaie : simple ou grave ?

De la simple écorchure à la plaie thoracique, la prise en charge d'une plaie diffère selon les cas.

Devant toute plaie, il est primordial d'évaluer, en premier lieu, la gravité des lésions observées

Cette évaluation peut nécessiter l'aide de soignants spécialisés ou de secouristes. Au moindre doute ou face à tout signe ou symptôme anormal ou grave, il est indispensable de contacter en urgence des les services médicaux d'urgence via le 15 (SAMU).

On distingue deux sortes de plaies : la plaie simple et la plaie grave.

La plaie simple se caractérise par une profondeur peu importante (écorchure, légère coupure), un saignement peu important, qui s'arrête spontanément et peu ou pas de douleur.

Une plaie grave se caractérise par :

  • sa taille (supérieure à la moitié de la paume de la main en cas de frottement, de plus de 1 cm en cas de coupure),
  • sa profondeur, (plus de quelques millimètres)
  • sa localisation (tête, thorax, main, pied),
  • une atteinte des tendons, des structures nerveuses ou arterio-veineuses
  • un saignement important, qui ne s'arrête pas facilement
  • son apparence (plaie sale, berges de la plaie très éloignée, présence de débris, suppuration de pus...)
  • l'association à d'autres plaies ou d'autres traumatismes

En cas de doute, une plaie est à considérer comme grave et doit être prise en charge en tant que telle. De plus, dans certains cas, une prise en charge spécialisée peut être nécessaire (chirurgie de la main, microchirurgie, examen radiologique à la rechercher d'atteinte d'organe associée.)

La gravité peut être liée aux conséquences immédiates (saignement, atteinte d'organe) mais aussi aux conséquences à court terme (infection locale ou généralisée) ou à long terme (séquelles neurologiques ou musculaires, délabrement esthétique).

Soigner une plaie simple : le B.A-BA

Devant une plaie simple, il est nécessaire de :

  • Mettre la victime à l'abri et au repos, évaluer la situation de gravité immédiate ou non.
  • Nettoyer la plaie à l'eau et au savon.
  • Évaluer la gravité, la profondeur, le saignement.
  • Rechercher des débris dans la plaie.
  • Désinfecter avec un antiseptique classique (utiliser des compresses stériles).
  • Faire un pansement propre.
  • Surveiller l'évolution de la plaie dans les premières heures.

Vérifier si la personne est vaccinée contre le tétanos et a réalisé les rappels nécessaires. Seule la vaccination protège l'individu contre cette maladie. Si la victime n'est pas vaccinée, il faut l'emmener à l'hôpital ou consulter rapidement un médecin.

Il est indispensable de surveiller une plaie, même simple. Le moindre signe ou symptôme anormal doit pousser à consulter en urgence.

En cas de plaie grave : allez aux urgences

Devant une plaie plus grave, l'urgence est la prise en charge médicale et les soins immédiats.

Mettez la personne à l'abri de toute situation de gravité immédiate.

Un contact téléphonique avec les services médicaux d'urgence est indispensable. Pour cela, appelez :

  • le SAMU au 15,
  • les pompiers au 18,
  • les urgences européennes au 112.

Une évaluation téléphonique sera réalisée et permettra de vous orienter vers les gestes à réaliser en urgence, notamment afin d'évaluer s'il est nécessaire d'effectuer un garrot ou un point de compression.

N'oubliez pas de préciser les conditions de l'accident, ainsi que les antécédents médicaux ou chirurgicaux de la victime et les traitements en cours si vous les connaissez.

Un transport médicalisé sera organisé vers la structure de soins adaptée la plus proche.

Attention : ne jamais retirer un corps étranger d'une plaie. Le risque est d'aggraver les saignements.

Besoin de mutuelle santé? Comparez les tarifs gratuitement

Comparer les mutuelles

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !

Liens rapides

Tout le guide pratique premiers secours

Tout le guide pratique