Secourir un adulte qui s’étouffe

Sommaire

Secourir un adulte qui s’étouffe

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

L’étouffement est souvent provoqué par un éclat de rire lorsqu’on a des aliments dans la bouche. Le fait « d’avaler de travers » est dû à un mauvais fonctionnement de la glotte, qui au lieu de fermer les voies respiratoires pour laisser passer les aliments vers l’estomac, est restée ouverte.

Si les voies respiratoires sont totalement obstruées, la victime suffoque, elle ne peut pas parler ni tousser pour expulser elle-même le corps étranger. Il est nécessaire dans ce cas de l’aider rapidement, les secours ne pouvant pas arriver assez rapidement sur les lieux.

Vous pouvez effectuer ces méthodes pour secourir des adultes qui s'étouffent et des enfants à partir d’un an. Pour ces derniers, la force mise dans les claques ou la manœuvre de Heimlich doit être adaptée. Dans le cas où un nouveau-né s’étouffe, il faut procéder autrement.

Consulter la fiche pratique Ooreka

1. Les symptômes de l’étouffement

Il est important d’apprendre à reconnaître les signes de l’étouffement pour pouvoir agir de la façon la plus adéquate possible. Il existe deux sortes d’étouffement :

  • L’étouffement partiel : la victime tousse, parle (avec difficulté). Dans ce cas, ne faites rien, la toux suffira à évacuer le corps étranger.
  • L’étouffement total : la victime ne peut plus ni parler, ni respirer, ni tousser. Son visage rougit puis bleuit. Dans ce cas, il faut appliquer les méthodes de désobstruction, avec la technique de claques dans le dos, et, si nécessaire, la manœuvre de Heimlich.

2. Méthode 1 : les claques dans le dos

La première façon de désobstruer les voix respiratoires d’un adulte qui s’étouffe est de lui administrer des claques dans le dos. Pour cela :

  • Placez-vous à côté de lui, à gauche ou à droite.
  • Soutenez son thorax d’une main, et penchez la victime en avant, suffisamment pour que l’objet puisse être éjecté de la bouche.
  • Avec le plat de l’autre main, donnez 5 claques vigoureuses entre les deux omoplates.
  • Dès que l’objet est expulsé, ou que la victime commence à tousser (signe qu’elle peut à nouveau respirer), arrêtez.

2. Méthode 2 : la manœuvre de Heimlich

Si les 5 claques n’ont pas été efficaces, passez à la manœuvre de Heimlich :

  • Placez-vous derrière la victime, en vous collant à elle. Si la personne est debout, passez une jambe entre les siennes pour avoir un meilleur appui.
  • Passez vos bras sous ceux de la victime afin de lui entourer la taille.
  • Demandez-lui de se pencher légèrement en avant.
  • Placez un de vos poings fermés, paume vers le sol, dans le creux de son estomac, c'est-à-dire au-dessus du nombril et sous les côtes.
  • De votre autre main, saisissez votre poing. Faites attention à garder vos coudes écartés afin de ne pas appuyer sur les côtes de la victime.
  • Enfoncez votre poing d’un coup sec en poussant avec les deux mains. Il faut effectuer un mouvement qui va vers en haut et vers vous.

Procédez à 5 essais. Si cela ne fonctionne pas, redonnez cinq claques, puis 5 manœuvres de Heimlich, et ainsi de suite.

Lorsque la victime peut à nouveau respirer, consultez un médecin, afin de vérifier qu’elle n’a pas de séquelles.

3. En cas d’évanouissement : désobstruction et réanimation

Si la personne perd connaissance avant que vous ayez dégagé les voies respiratoires, il faudra alors faire un massage cardiaque.

  • Allongez la personne sur le dos par terre, et agenouillez-vous à côté.
  • Placez vos mains l’une sur l’autre, au milieu de sa poitrine. Vos épaules doivent être à la verticale de vos mains.
  • Poussez vos mains vers le bas en un mouvement sec, en gardant les bras bien tendus et les coudes bloqués.
  • Répétez le mouvement jusqu’à ce que le corps étranger soit expulsé.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Si une fois que l’objet est expulsé la respiration ne repart pas, il faudra effectuer le bouche-à-bouche.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Dans tous les cas, consultez un médecin le plus rapidement possible.