Sommaire

Arrêter un saignement de nez

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les saignements de nez (ou épistaxis) sont fréquents et faciles à enrayer en respectant quelques conseils, simples à appliquer.

Voici comment arrêter un saignement de nez sans gravité, à distinguer des saignements graves, d’origine traumatique, inflammatoire ou tumorale, notamment.

1. Calmez-vous

En cas de saignement de nez, commencez par vous calmer. Asseyez-vous, que ce soit sur une chaise ou au sol.

Le plus souvent, celui-ci n’est pas grave. La quantité de sang qui s’écoule peut être impressionnante, mais elle ne reflète en rien la gravité de la chose.

Plus la personne est calme, mieux c’est.

2. Mouchez-vous

Mouchez-vous 1 ou 2 fois afin d’évacuer les éventuels caillots de sang présents dans les narines.

Ne forcez pas si rien ne vient.

3. Faites un point de compression

Pour arrêter l’écoulement, il faut faire un point de compression sur la racine du nez.

  • Penchez la tête légèrement en avant, surtout pas en arrière.
  • Réalisez un point de compression sur l’aile du nez au niveau de la racine, du côté du saignement. Ne comprimez pas la narine, mais au-dessus.
  • La compression doit être importante et suffisamment haute.
  • L’appui est généralement un peu douloureux.
  • Maintenez la compression une petite dizaine de minutes, le temps que le sang coagule.

Vous pouvez éventuellement accompagner cette compression en posant un glaçon sur votre nez ou en le suçant : le froid va accélérer l’arrêt du saignement.

4. Posez une mèche

Posez une mèche hémostatique ou, à défaut, laissez un bout de coton ou de mouchoir en papier en place dans la narine afin d’absorber le reste du sang.

Quand consulter ?

Si, après deux tentatives bien menées avec un temps de compression suffisant, le saignement ne s’est toujours pas interrompu, contactez un médecin ou un service d’urgence (15 pour le SAMU, 18 pour les pompiers, 112 pour le service d'urgence européen).

Par ailleurs, notez qu’en cas de saignements de nez répétitifs, il est recommandé de se rendre chez son médecin car une étude va dans le sens de l’existence d’un lien entre épistaxis et PA, voire d’une valeur prémonitoire de l’épistaxis quant à l’apparition prochaine d’une HTA.

Matériel nécessaire pour arrêter un saignement de nez

Imprimer
Mèche hémostatique

Mèche hémostatique

5 € environ

Mouchoirs en papier

Mouchoirs en papier

1 € les 100

Ces pros peuvent vous aider