Que faire en cas de morsure de serpent

Sommaire

Que faire en cas de morsure de serpent

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Bien qu’il n’existe pas de venin de serpent mortel en France, il est utile de savoir quoi faire en cas de morsure de serpent. En effet, un choc anaphylactique n’est pas à exclure et pouvoir réagir correctement et rapidement est souvent d’une importance capitale.

Il existe des gestes simples à réaliser pour bien prendre en charge et calmer la douleur d'une morsure de serpent.

Évitez les serpents

Pour éviter de rencontrer des serpents, et donc de se faire mordre, respectez les recommandations suivantes :

  • Dans les zones à risque (hautes herbes, forêts...), marchez en tapant du pied pour faire fuir les serpents.
  • Portez des chaussures fermées, des chaussettes et des pantalons longs pour vous balader dans ces zones.
  • Regardez où vous posez les pieds.
  • Faites attention lorsque vous déplacez des pierres ou plongez les mains dans les hautes herbes.

1. Identifiez le serpent

Sans être un spécialiste des serpents, il est important de pouvoir déterminer en cas de morsure si le reptile responsable était ou non venimeux. Cela permettra entre autres de réagir de façon adaptée.

Sachez par exemple qu’en Europe, les principaux serpents venimeux sont les vipères et une variété particulière de couleuvres (Malpolon monspessulanus ou couleuvre de Montpellier). On les distingue des autres types de serpents par leurs caractéristiques :

  • vipère :
    • tête possédant de petites écailles ;
    • pupilles taillées à la verticale ;
    • tête facile à distinguer du reste du corps ;
    • corps court et trapu ;
    • leur morsure entraîne un œdème rouge-violet avec des crampes, une soif intense et une hypothermie.
  • couleuvre de Montpellier :
    • corps long ;
    • mais surtout dotée d’écailles supra-oculaires (sortes d’arcades sourcilières) fortement développées.

D’autres espèces existent, mais elles sont plus rares.

Dans tous les cas, ces morsures, quoique parfois extrêmement douloureuses, ne sont quasiment jamais mortelles.

2. Contactez les services d’urgence

Bien que les risques graves soient limités suite à une morsure de serpent (notamment en France), il est préférable de faire appel aux secours en composant le 15 (SAMU) ou le 18 (pompiers).

Ils administreront un sérum anti-venin si la morsure est importante ou si elle s’aggrave (augmentation d’un œdème). Ils surveilleront également la victime pendant environ 24 h.

Ils pourront également, si cela n’a pas été fait, désinfecter la plaie, administrer une piqûre antitétanique et un traitement antalgique par intraveineuse.

3. Ne paniquez pas

Paniquer serait une erreur dans la mesure où la morsure n’est pas mortelle.

Au contraire, l’essentiel est dans un premier temps de ralentir le rythme cardiaque pour limiter la diffusion du venin dans le corps. S’affoler entraîne une circulation rapide, donc le venin se propage plus rapidement.

Pour éviter la diffusion du venin :

  • Calmez la victime (donnez-lui à boire, couvrez-la si elle a froid...).
  • Incitez-la à ne pas courir.
  • Allongez-la.
  • Si la morsure concerne les membres supérieurs, mettez le bras en écharpe.
  • Si la morsure est située sur les membres inférieurs, immobilisez le segment mordu à l'aide d'une attelle réalisée avec les moyens du bord.

4. Nettoyez la plaie

Le nettoyage de la plaie est important.

  • Utilisez simplement de l’eau et du savon, puis un antiseptique local tel que de l’eau oxygénée ou de la Bétadine.
  • En revanche, évitez l’alcool qui va accélérer la diffusion du venin.
  • Ne pratiquez pas de garrot.
  • Supprimez toutes les zones de compressions proches de la morsure :
    • montre ;
    • bague ;
    • bracelets...
  • N’effectuez pas de succion au niveau de la morsure (risque d’intoxication).

5. Réalisez un bandage très léger

  • Posez un léger bandage réalisé à l’aide d’une bande de crêpe.
  • Ne serrez pas trop ce bandage (vous devez pouvoir glisser un doigt dessous).

6. Calmez la douleur

  • La douleur (et les maux de tête éventuels) peut être soulagée avec des antalgiques à base de paracétamol (Doliprane, Efferalgan...). En revanche, évitez l’aspirine et les anti-inflammatoires.
  • Si possible, toujours dans l’objectif de ralentir la diffusion du venin et pour soulager la douleur de façon simple et naturelle, posez une poche de glace au niveau de la morsure.
  • Des remèdes homéopathiques comme la teinture-mère d’Hypericum peuvent être donnés pour limiter les œdèmes dus aux morsures de serpents.
  • Ledum palustre en 7 CH permet en plus de soulager la douleur et de contrecarrer les effets du venin (en particulier sur les morsures sensibles et froides, quoique soulagées par le froid).

Matériel nécessaire en cas de morsure de serpent

Imprimer
Antalgiques (paracétamol)

Antalgiques (paracétamol)

À partir de 1,90 €

Antiseptique

Antiseptique

4 € environ

Bande compressive

Bande compressive

À partir de 10 €

Comprimés homéopathiques

Comprimés homéopathiques

Environ 2 € le tube

Poche de glace

Poche de glace

20 €

Savon

Savon

2 € environ

Teinture mère

Teinture mère

Selon plante

Ces pros peuvent vous aider