Soigner une infection urinaire naturellement

Sommaire

Soigner une infection urinaire naturellement

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les infections urinaires font partie des maladies infectieuses les plus fréquentes. Les femmes sont en général plus touchées que les hommes.

Voici comment soigner naturellement une infection urinaire.

Zoom sur l'infection urinaire

Pas une mais plusieurs infections urinaires

Selon l'organe touché, vous pouvez souffrir :

  • d'une cystite si l'organe infecté est la vessie ;
  • d'une pyélonéphrite si l'organe infecté est le rein.

Cystite

Article

Lire l'article Ooreka
Lire l'article Ooreka

Symptômes

En cas de cystite, vous pouvez ressentir :

  • des brûlures urinaires ;
  • un besoin constant d'uriner mais des mictions faibles ;
  • des douleurs dans le bas-ventre.

En cas de pyélonéphrite, vous pouvez avoir :

  • de la fièvre ;
  • du sang dans les urines, que l'on appelle hématurie ;
  • des douleurs lombaires ;
  • des nausées ;
  • des vomissements.

 

Causes

  • Une infection urinaire est due à un germe, le plus souvent Escherichia coli.
  • Chez l'homme, une infection urinaire est généralement liée à une hypertrophie bénigne de la prostate.
  • Autres causes possibles : malformations des voies urinaires, calculs des reins ou de la vessie, diabète, présence d'une sonde.

1. Évitez les infections urinaires

  • Buvez au moins 2 litres d'eau par jour.
  • Urinez régulièrement dans la journée et évitez de vous retenir.
  • Urinez systématiquement après chaque rapport sexuel.
  • Ayez une bonne hygiène locale.
  • Après avoir été aux toilettes, essuyez-vous toujours d'avant en arrière.
  • Évitez de porter des vêtements trop serrés.
  • Ne consommez pas de tabac et surtout pas d’alcool.
  • Ayez une bonne hygiène alimentaire :
    • Évitez de manger des aliments acides qui peuvent irriter le système urinaire, comme les épinards, les oranges ou l'oseille.
    • Évitez les aliments pimentés, gras et sucrés.
    • Évitez notamment les produits laitiers (a fortiori le lait) et la viande qui contiennent des acides gras « trans » aux effets pro-inflammatoires.
    • Évitez les épices telles que la cannelle, le poivre, le gingembre, le clou de girofle, le piment de Cayenne, etc.
    • Privilégiez plutôt l'ail et l'oignon (antiseptiques), le navet (diurétique), le poireau (antiseptique et diurétique), les légumineuses (haricots, fèves, lentilles, pois) ainsi que l’huile d’olive.
Consulter la fiche pratique Ooreka

2. Buvez de l'eau autant que vous pouvez

Buvez beaucoup d'eau si vous souffrez d'une infection urinaire. Cela permet de chasser les germes responsables de l'infection hors de la vessie :

  • Buvez 2 verres d'eau toutes les 15 minutes.
  • Ne vous retenez surtout pas pour aller uriner.

3. Méthode 1 : utilisez le jus de canneberge

Le jus de canneberge, remède naturel

Le jus de canneberge, ou cranberry :

  • acidifie votre urine ;
  • empêche les bactéries d'adhérer aux parois de l'appareil urinaire ;
  • élimine les bactéries responsables de l'infection.

Buvez 1 litre de jus de canneberge les 3 premiers jours puis diminuez votre consommation par la suite.

Lire l'article Ooreka

Prenez certaines précautions

Ne buvez pas trop de jus de canneberge si :

  • vous êtes diabétique ;
  • vous êtes prédisposés aux calculs urinaires ;
  • vous êtes enceinte ;
  • vous souffrez de diarrhées ou de crampes à l'estomac.

Méthode 2 : utilisez les plantes pour soigner une infection urinaire

La bruyère

La bruyère contient un arbutoside, puissant antiseptique des voies urinaires. C'est l'un des meilleurs remèdes contre tous les problèmes urinaires. Utilisez-la :

  • En infusion : utilisez les sommités fleuris : 30 g pour un demi-litre d'eau. Buvez jusqu'à un litre par jour.
  • En gélules : prenez une gélule 3 fois par jour.

La busserole

La busserole a une action diurétique, c'est-à-dire qu'elle favorise l'élimination des germes pathogènes à l'origine de l'infection. Prenez-la :

  • en gélules : 3 gélules par jour ;
  • sous forme de teinture mère : 50 gouttes 3 fois par jour ;
  • en infusion : mettez une cuillerée à café de feuilles pour une tasse d'eau. Faites infuser 5 à 10 minutes et buvez une tasse 3 fois par jour.

Le bouleau

L'écorce et les feuilles de bouleau ont des propriétés contre les infections urinaires.

Utilisez les feuilles en infusion à raison de 3 à 4 tasses par jour.

Le haricot azuki et le haricot mungo

Ces deux variétés de haricots secs sont des légumineuses très efficaces en cas d’infection urinaire. Ils sont utilisés en médecine traditionnelle chinoise.

En cas de cystite aiguë, préparez une décoction de 80 g d’azuki et 80 g de mungo dans 75 cl d’eau à laisser 20 minutes à feu doux. Buvez trois décoctions chaque jour.

Le céleri branche

Le céleri branche est idéal pour traiter et prévenir les infections urinaires et de nombreux autres troubles tels que l’, les urines troubles ou encore l’oligurie.

En cas d’infection urinaire :

  • bénigne ou modérée, boire le jus de 200 g de céleri branche trois fois par jour ;
  • aiguë et particulièrement sévère, complétez le traitement médicamenteux classique par 200 g de jus de céleri branche accompagné d’un grand verre d’eau trois fois par jour ;
  • récidivante, boire une soupe de céleri branche tous les deux jours.

Le brocoli

Le sulforaphane est une substance naturelle extraite des graines de brocolis. Il possède des propriétés antioxydantes (et anti-cancer) et anti-inflammatoires tout indiquées en cas d'infection urinaire.

Pour en profiter pleinement, privilégiez les graines germées de brocoli. En effet, quand elles ont trois jours, leur un taux de sulforaphane est de 20 à 50 fois supérieur à celui d’un brocoli adulte.

La racine d’ortie

Seul ou combiné à d’autres plantes, l’extrait de racine d’ortie améliore les symptômes cliniques de l’hypertrophie de la prostate tout en exerçant une action anti-inflammatoire au niveau de la sphère urinaire.

Il est à prendre à raison de 1 000 à 1 500 mg par jour.

 

Méthode 3 : utilisez l'homéopathie contre les infections urinaires

L'homéopathie est efficace aussi bien sur les infections urinaires aigües que sur les infections récidivantes.

Infection urinaire aigüe

Prenez :

  • Hepar sulfuris calcareum : 5 granules 3 fois par jour ;
  • Sérum anticolibacillaire 3 DH : 2 ampoules par jour ;
  • Formica rufa composé : 10 gouttes 3 fois par jour ;
  • Cantharis 9 CH : 5 granules 3 fois par jour en cas de crises violentes avec présence d'hématurie. (Vous pouvez mettre 10 granules de Cantharis dans une grande bouteille d’eau et la boire tout au long de la journée.)

Infection urinaire chronique

Vous pouvez prendre une dose de Sepia officinales 15 CH toutes les semaines.

Consulter la fiche pratique Ooreka

Méthode 4 : utilisez les huiles essentielles contre les infections urinaires

Les huiles essentielles peuvent être utiles contre les cystites. Prenez des huiles essentielles qui agiront en synergie comme l'origan, la sarriette et le thym à thymol.

Réalisez le mélange suivant (5 ml) et prenez une goutte sur un comprimé neutre 3 fois par jour :

  • huile essentielle d'origan (1,5 ml) ;
  • huile essentielle de sariette (1,5 ml) ;
  • huile essentielle de thym à thymol (1,5 ml) ;
  • huile essentielle de tea tree (1,5 ml).

Méthode 5 : utilisez des probiotiques et de la vitamine C pour renforcer vos défenses immunitaires

Les probiotiques

Les probiotiques présentent différents avantages :

  • Ils permettent de refaire votre flore intestinale qui a pu par exemple être fragilisée par la prise d'un traitement antibiotique.
  • Ils évitent que les germes ne s'installent.

Prenez en général 2 gélules par jour (selon le type de probiotiques utilisés).

Lire l'article Ooreka

La vitamine C

  • La vitamine C acidifie l'urine et permet d'éliminer les bactéries.
  • Elle augmente les défenses immunitaires.

Prenez 2 g de vitamine C par jour pendant les 3 premiers jours puis passez à 500 mg par jour.

L’argent colloïdal

L’argent colloïdal est d’une efficacité remarquable en cas d’infection urinaire. En effet, son action antibactérienne en fait un excellent allié en cas d’inflammation. Par ailleurs, il optimise les traitements antibiotiques auxquels il est associé en multipliant leur efficacité par un facteur allant de 10 à 1 000.

Il se prend à raison de 6 cuillerées à soupe par jour pendant 7 jours (comme un antibiotique) puis trois par jour pendant 7 jours, puis une par jour jusqu’à disparition de tous les symptômes.

Méthode 6 : faites des cataplasmes d'argile

  • Faites un cataplasme d'argile chaude.
  • Appliquez-le au niveau de la vessie.
  • Poursuivez les applications jusqu'à guérison complète.
Consulter la fiche pratique Ooreka